Test de QI

Votre enfant est en difficulté scolaire ?

Il vous a été conseillé de lui faire passer un bilan ?

Vous ne savez pas si cette démarche se justifie? vous ne savez pas à qui vous adresser ?

On appelle ces tests des  « bilan psy » ou un  « test de qi »… mais quand faut-il faire un bilan ? et à qui s’adresser ?

Quand ?

Cette évaluation s’inscrit le plus souvent dans une démarche diagnostic de certaines troubles dits « troubles des apprentissages scolaires mais pas uniquement (dyslexie, dysphasie, dyspraxie, dyscalculie, trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité,mais aussi haut-potentiel intellectuel, déficience…). Pour le bien-être de l’enfant, il est important d’identifier le plus tôt possible ces troubles. Une prise en charge adaptée pourra ensuite être mise en place auprès des professionnels compétents. Il en va de sa réussite scolaire mais aussi de son bien-être au quotidien, de l’estime qu’il a de lui-même, de sa confiance en lui, des relations qu’il construit avec les autres enfants et avec les adultes… En un mot de son devenir.

Pour un adulte… il s’agit le plus souvent d’une démarche personnelle dans l’objectif de mieux se connaître ou de mieux se comprendre… Bon nombre de parents venant de découvrir la précocité chez leur(s) enfant(s) s’interroge à leur sujet….

 

A qui s’adresser ?

Un psychologue, un neuropsychologue, un psychiatre, l’important est que ce professionnel soit formé à l’utilisation des outils spécifiques à l’évaluation des fonctions cognitives et des fonctions exécutives dans le cadre d’un bilan attentionnel.

Si vous résidez en région lyonnaise vous pouvez me contacter.

 

Comment ?

Un bilan psychométrique est le plus souvent réalisé à l’aide d’une batterie de tests appelée échelle de Weshcler, nous utilisons actuellement la quatrième version (WISC IV pour les enfants, WAIS IV pour les plus de 17 ans). Cet outil permet une analyse fine des performances obtenues par l’individu par rapport à sa classe d’âge mais aussi par rapport à ses autres performances. Bien plus qu’un score de QI, l’analyse des résultats détaillés permet entre autres de mettre en évidence les forces et les faiblesses de l’enfant. Il n’est pas possible de réaliser 2 bilans à moins de 18-24 mois d’écart.

Il est parfois nécessaire de coupler ces premiers résultats à des outils plus spécifiques afin d’analyser les capacités attentionnelles et exécutives d’un enfant. On parle alors de bilan neuropsychologique ou de bilan attentionnel ou encore de bilan des fonctions exécutives. A nouveau, le professionnel utilisera des outils standardisés afin de comparer les performances de l’enfant à d’autres enfants de sa classe d’âge.

Quelles doivent être vos exigences ?

Un bilan ce ne sont pas que des tests !  C’est aussi, une rencontre,  un entretien pour raconter votre enfant mais aussi pour qu’il se raconte. Vos plaintes, ses difficultés, ses souhaits, vos ressentis de la situation actuelle. Mais aussi son histoire scolaire…
Vous devez impérativement avoir une restitution complète des résultats de votre bilan ou de celui de votre enfant. Cette restitution ne doit pas se cantonner à un score de QI, ni à une explication orale. Il s’agit d’une explication claire et détaillée. Vous êtes également en droit de demander un compte-rendu écrit qui devrait vous être remis spontanément par le professionnel. Comme lorsque nous faisons des analyses de sang, le laboratoire nous remet un exemplaire des résultats, ensuite notre médecin nous en explique les tenants et les aboutissants…. Ce compte-rendu est personnel et confidentiel, vous n’êtes pas obligé de le communiquer à qui que ce soit. En revanche, il est indispensable à l’élaboration d’un dossier MDPH par exemple en vue d’une demande d’AVS (auxiliaire de vie scolaire).

 

Parce que mettre un enfant en situation de test, d’évaluation n’est pas un acte anodin…

Haut de page